Notre Dame de l'Assomption

Eglise_entree.jpg
Les premiers offices religieux y ont été célébrés en 1208 par Bauduin Samuel, moine de l'abbaye Saint-Winoc. Depuis 1630, l'église est une hallekerk à 3 nefs de style gothique. La flèche octogonale du XVIIème siècle, qui culmine à 63 mètres, est assise sur une puissante tour carrée centrale qui, avec ses piliers de 4,5 mètres de côté, est probablement la partie la plus ancienne. L'édifice a subi des dégâts lors de deux tremblements de terre : l'un au XVIème siècle, l'autre le 18 septembre 1692.
Outre ces dommages naturels l'église a également subi les troubles religieux connus sous la ''Révolte des Gueux'' (1566-1567).
Une reconstruction fut entreprise après ces troubles. La nef Sud porte la date de 1587. De cette époque datent aussi les fonds baptismaux, les stalles et deux des confessionnaux. Le très beau mobilier fut complété au XVIIIème siècle, en particulier par le chemin de croix en bois sculpté, l'un des plus beaux d'Europe. Il fut réalisé par Elschoet, d'Ypres. La XIVème station est remplacée, au transept Nord, par un autel du XVIIe siècle et un retable du XVIIIème.
Eglise_cote_haut.JPG
Eglise_devant_haut.JPG

L'église comporte trois retables : retable du Rosaire, retable vocable Notre-Dame de l'Assomption et retable du Sacré-Cœur, qui sont décrits sur un panneau réalisé par l'Association des Retables de Flandre.

Durant la révolution, en 1792, le curé constitutionnel acheta le buffet d'orgues et les lambris provenant du couvent des dominicains à Bergues.

L'orgue à trois claviers fut réalisé au XIXème siècle par le facteur Neuville de Rexpoëde.

L'église a été restaurée entre 1959 et 1962 après les dégâts causés par la guerre.

De part et d'autre de la porte d'entrée figure l’inscription : "Eert het huys GODS Alle onreynicheyd is hier verboden"

ce qui signifie :
« Honore la maison de Dieu,
toute impureté est ici interdite ».

Cette notation, comme les noms des stations du chemin de croix, prouve bien que Warhem faisait partie des Pays-Bas de langue flamande.
L'église de Warhem est inscrite à l'inventaire des monuments historiques en totalité depuis le 26 juin 2006. Elle mérite d'être visitée, comme le font notamment nos voisins belges.

Plaque_eglise.jpg

Travaux récents de restauration de l'église Notre-Dame de l'Assomption

1_Eglise_Vue_aerienne_avant_travaux.jpg
De 2010 à 2015 (phase préparatoire)
- Suite aux désordres constatés sur la façade ouest de la tour, des travaux confortatifs ont été entrepris en 2010.
- Un diagnostic technique du clos et couvert, demandé par le conseil municipal au printemps 2010, a identifié l’urgence des travaux.
- Le conseil municipal, réuni le 16 décembre 2010, décide à l’unanimité de s’engager dans la restauration de l’église en tenant compte des aides possibles et de la trésorerie de la Commune.
2_Eglise_Degats_facade_2009_2010.jpg
3_Eglise_fleche_avant_travaux_2015.jpg
11_Eglise_travaux_2016.JPG
8_Eglise_travaux_2016.jpg

- Lancement de la première souscription auprès de la Fondation du Patrimoine, le 9 décembre 2011.

- Les dossiers de demandes de subventions auprès de l’État, de la région, du conseil général, de la CCHF et de la DRAC ont été instruits dès 2011.

- En novembre 2012 et 2013, des concerts ont été organisés par l'association "Warhem en Fête" au profit de la restauration : l'un par Alain Delorme, l'autre par Gospel Friends.

4_Eglise_tour_echaffaudage.jpeg
9_Eglise_travaux_2016.jpg
10_Eglise_travaux_2016.JPG

- Attendue depuis 2012, la subvention de l’État a été accordée en août 2014. Elle a permis de boucler les dossiers financiers et de lancer les appels d’offres pour la restauration de l’église.

Les marchés ont été attribués fin 2014 et ont permis de déclencher les travaux par lots et par tranches à partir de janvier 2015.

7_Eglise_brique_2015.JPG
12_Eglise_travaux_2016.JPG
15_Eglise_new.JPG
16_Eglise_toit.JPG

De 2015 à 2019

La tour centrale culminant à 63 mètres et les parties Ouest  (Sud et Nord) ont été restaurés. Les travaux ont concerné la maçonnerie, la charpente, la couverture, les vitraux et le parvis.

13_Eglise_travaux_2016.JPG
5_Eglise_coq_13sept2015_bis.jpg

Un nouveau coq, baptisé Pierre-Jacques, prénom du Maire et du Curé de la paroisse, a été officiellement installé au sommet de la flèche le 13 septembre 2015.
5_Eglise_coq_13sept2015.jpg

Une inauguration de cette grosse partie de la restauration s'est déroulée le 1er décembre 2019 en présence d'une importante assistance. Le montant HT des travaux réalisés s'élève à 1,750 millions d'euros HT. Les subventions privées et publiques approchent les 80% du montant HT, le reste étant à la charge de la Commune.
17_Eglise_2019.jpg

En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.